//
Bonne lecture!
Pêche

Thon en boîte non-identifié


Voici un fait qui a particulièrement attiré mon attention, et qui ne fait que trop peu de bruit.

Les Européens pourraient avoir l’impression que l’UE contrôle tout ce qui entre et ce qui sort de nos frontières, et donc ce qui arrive dans nos assiettes. Il n’en est rien concernant le thon en boîte, et tout cela se déroule dans la plus grande légalité. 

L’UE entretient de nombreux accords commerciaux avec les pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique), notamment pour les pêches. Ces partenariats sont strictement régulés et contrôlés, leur durée est limitée et ils doivent être régulièrement renouvellés. Les pays partenaires doivent remplir de nombreuses conditions tel que le respect de certaines normes sociales et environnementales. Mais également, le respect des « règles d’origine » (Rules of Origin), qui certifient que le produit exporté vers l’UE a été pêché dans les eaux du pays, ou par l’un de ses navires.

Or, en 2008, la Papouasie Nouvelle Guinée a fait une demande de dérogation à l’Union Européenne afin que les produits en conserve en provenance de cette île ne soient pas obligatoirement pêchés dans ses eaux. Les arguments invoqués sont des eaux vidées en ressources marines, des navires pas assez performants, etc… Ainsi, depuis 3 ans, l’UE reçoit du thon en boîte « de Papouasie Nouvelle Guinée », ce qui est faux. La seule chose qui provient de cette île étant la mise en boîte du thon par les conserveries (presqu’exclusivement chinoises) et son expédition vers l’UE.

Alors d’où vient ce thon ? La Papouasie Nouvelle Guinée assure  n’avoir aucun partenariat avec la Chine, mais la pêche illégale et non-régulée n’a pas besoin de partenariat pour avoir lieu. Beaucoup soupçonnent ainsi un commerce scrupuleux avec la Chine et la Thaïlande.

Ceci n’est pas seulement un problème économique, une entorse aux règles d’origine, le laisser-aller de pratiques douteuses. C’est aussi un énorme problème de sécurité alimentaire. Et de préservation de l’environnement. De quelles eaux proviennent ces thons ? Dans quelles conditions sont-ils pêchés ? Les normes écologiques sont-elles respectées ?

Par ces pratiques ouvertement légales, l’UE n’aide pas ce pays ACP à se développer. Ses conserveries n’emploient que très peu de locaux, les salaires sont ridiculement bas, les conditions sociales misérables…Il est temps que l’UE prenne les choses en main lors de la révision du partenariat avec la Papouasie Nouvelle Guinée en mars 2012.

Publicités

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :